Vendredi 6 février 2015, s’est tenue à IRAM une conférence sur le thème de la sécurité de l’information.

Grâce à des exemples croustillants, le conférencier, rattaché à la Délégation française de l’Intelligence Économique, a réussi à interpeller les participants sur les erreurs à ne pas commettre en terme de protection des données, que l’on soit une multinationale ou un particulier.

Ainsi, l’assistance a pu notamment apprendre quelques détails sur des piratages qui ont embarrassé de grands groupes internationaux, peu regardants de crypter leurs données sensibles ou leurs identifiants de connexion. Des astuces à respecter dans le traitement des données en entreprise ont été communiquées aux participants, dévoilant la part de responsabilité des équipes et des modes d’organisation dans des affaires de copie de données confidentielles.

En effet, dans un contexte actuel de plus en plus concurrentiel, les organisations, qu’elle que soit leur nature, cherchent coûte que coûte à faire une veille d’information performante et à surveiller la concurrence. Il a cependant été expliqué à l’assistance qu’il existe aujourd’hui des moyens parfaitement légaux pour appuyer la compétitivité d’un groupe ou d’un état, pour collecter, diffuser et protéger de l’information.

Enfin, plusieurs commandements ont été formulés à l’usage des particuliers : cloisonner les usages de ses outils numériques selon son univers professionnel et personnel, mais également se tenir au courant de la loi en matière de gestion de données pour la faire valoir judicieusement en cas de besoin, ou encore renouveler régulièrement ses mots de passe en utilisant des combinaisons complexes mêlant lettres, chiffres et caractères spéciaux.

De la cybercriminalité à l’e-reputation, en passant par les différentes dimensions de l’intelligence économique, cette conférence a donc balayé les principaux enjeux actuels de la protection des données, qui nous concernent tous.

 

Pauline Morel