Jeudi 6 février 2015, s’est tenue à IRAM une réunion du Club de Presse, désormais trentenaire, et comptant aujourd’hui 300 adhérents.

C’est dans une ambiance décontractée que sont arrivés différents journalistes presse et radio pour proposer, ce mois-ci, des suggestions autour du thème de la candidature au label Unesco du site Le Corbusier, à Firminy, tout en échangeant lors de temps conviviaux, élargissant leur réseau et favorisant l’insertion de nouveaux arrivant dans la profession, en adoptant l’esprit innovant et collaboratif qui caractérise IRAM.

Pour le 50eme anniversaire de la disparition de l’architecte Le Corbusier, le site de Firminy, qui regroupe certaines de ses créations les plus emblématiques, comme son unité d’habitation, son église, ou encore sa Maison de la Culture, souhaite en effet candidater pour l’obtention du label Unesco, afin d’être inscrit au patrimoine de l’humanité.

Les travaux de Le Corbusier sont une source d’inspiration permanente aussi bien pour les étudiants de divers horizons que pour les touristes des quatre coins du globe. Les objectifs d’acquisition du label Unesco sont donc, pour le site de Firminy, un moyen de se placer sur les routes du tourisme à échelle mondiale, pour mener à bien ses ambitieux projets de conservation du patrimoine sur les différents éléments que compte le site.

De ce fait, déjà associé depuis plusieurs années à la Biennale du Design, qui lui offre une visibilité conséquente, le site Le Corbusier souhaite aujourd’hui l’appui du Club de la Presse pour mettre en lumière la richesse de son patrimoine en tant que deuxième site mondial du Corbusier et premier site européen, afin de faciliter sa candidature au label Unesco.

Le site Le Corbusier de Firminy, qui se veut être un espace collaboratif vivant, possède une exposition itinérante ayant parcouru déjà plusieurs pays d’Europe, et encourage les initiatives de diverses associations ainsi que la création de manifestations tels que des concerts ou des spectacles ; a reçu un accueil positif de la part des participants à la réunion, annonçant de belles perspectives de collaboration.

 

Pauline Morel