Rédiger pour le web et les réseaux sociaux demande la maîtrise d’un certain nombre d’outils, de techniques d’écriture spécifiques et d’astuces si l’on veut rendre ses contenus plus efficaces et influents.

Voici 10 astuces pour renforcer sa présence sur le web grâce au contenu éditorial.

1 – Connaître les enjeux de la rédaction web

réseaux sociaux

source  : Sebastiaan ter Burg CCBY

Les lecteurs comme les moteurs de recherche aiment les contenus neufs, actualisés et qui leur fournissent une information qu’ils ne possèdent pas. C’est dans la rareté que l’intérêt pour votre contenu va grandir. Susciter une forme d’émotion fonctionne également (humour, souvenirs, nostalgie, usage d’une image décalée, raconter une histoire…)

2 – Connaître son lectorat

source : kaboompics – pixabay

Qui suis-je ? Qu’est-ce que je propose et à qui ? Du contenu ? De l’information ? Un produit ? Un service ? Quel public a besoin de ce que je fais ? Connaître ses lecteurs permet de rédiger un contenu sur le web ou les réseaux sociaux adapté à leurs codes culturels, valeurs ou encore sensibilités. La référence à un élément historique par exemple n’est réellement pertinent que si le public réagit à ce dernier.

3 – Ecrire pour ses lecteurs

source : University of the Fraser Valley – CCBY

Le niveau de langue et la complexité des termes utilisés dépend de votre public cible (adolescents ? professionnels ? enseignants ?). Cela commence dès le titre et se poursuit dans l’introduction. Les premiers mots qui suivent le titre sont essentiels puisqu’ils seront visibles dans les résultats des moteurs de recherche avant l’ouverture du site. La puissance des mots-clés est décroissante dans cet « extrait », autant pour le lecteur humain que le robot de référencement.

Le choix des titres et des sous-titres est essentiel. Placer des mots clés dans les titres aide le lecteur comme les moteurs de recherche à aller à l’essentiel.

4 – Ecrire pour les moteurs de recherche

source : courtcourtwest CC BY-SA 4.0

Le référencement (naturel, SEO – Search Engine Optimisation) regroupe un ensemble de codes, techniques et autres astuces permettant de « gagner des places » dans l’affichage des moteurs de recherches.

La hiérarchisation de l’information a également son importance. On aime lire un document bien structuré avec des titres lisibles et un écrit bien agencé. Il en est de même sur le web et les réseaux sociaux.

5 – Etre graphique !

source : mkhmarketing

Utiliser des visuels est essentiel aujourd’hui. Une publication accompagnée d’une photo, d’un schéma, même basique, sera beaucoup plus visitée. Cette mise en image concerne tous les types de structures (par exemple, des statistiques peuvent parfaitement habiller des pages web ou des posts (dataviz)).

Les éléments visuels peuvent être produits (photos, dessins) mais aussi achetés auprès de fournisseurs spécialisés.

Exemples :

  • Des photographies montrant un élu ou un acteur d’une collectivité sur le terrain ou actif dans des réunions de travail peuvent inciter le lecteur à lire l’intégralité du contenu.
  • Un graphique présentant un bilan annuel ou la progression chiffrée de la rentabilité d’une entreprise attireront le regard.
  • Une carte animée ou augmentée de statistiques peut présenter une action sur un territoire ou une zone de chalandise.

6 – Utiliser des outils de publication

source : Tweetdeck by M.Rafizeldi

La publication web peut passer par un CMS (Content Managering System) ou Gestionnaire de Contenu. Ces outils permettent de publier facilement sur le net sans posséder de maîtrise de langages de programmation. Les seuls prérequis étant une pratique minimale des outils de bureautique et de la navigation web.

La publication pour les réseaux sociaux peut quant à elle être centralisée par des agrégateurs. Ces outils permettent par exemple de poster sur plusieurs réseaux un même contenu, ce qui permet de gagner du temps et d’éviter les erreurs de copie.

7 – (Se) Raconter

©tamuc via Flickr CCBY

Avant de créer du « buzz » autour de ses actions ou publications en racontant une histoire, le choix d’une charte graphique cohérente et durable aide à marquer son identité dans le paysage de votre lectorat et des « prospects ».

Exemples :

  • Prendre des photographies de votre équipe en action (réunion, travaillant sur une machine, à un salon, se préparant à un déplacement, pendant un trajet…).
  • Si vous ou un collègue intervenez à une conférence, il est intéressant de prendre quelques clichés de vous devant un public qui vous écoute. Ce type d’image se distinguera des nombreux contenus « génériques » présents sur les réseaux sociaux.

8 – Diffuser

source : Alan O’Rourke

Etre présent sans être partout est un exercice d’équilibriste. La mise en place d’un comité de rédaction en interne permet de définir les stratégies et process de publications mais aussi les régularités auxquelles le contenu doit être produit. La diffusion peut être automatisée par nombre d’outils de gestion réseaux sociaux.

Lorsque l’on connaît les habitudes de son réseau et lectorat, il est plus facile de connaître l’heure optimale de diffusion qui permettra d’atteindre le plus grand nombre d’affichages.

9 – Faire de la veille

source : usnavy

Sur soi : Il convient de vérifier régulièrement l’état de son site internet (liens bien intégrés, vérifier que les autorisations de publications sont valables, mettre à jour les logos des partenaires…). Faites lire vos articles, vos posts par votre équipe avant publication. 

Invitez également vos collaborateurs à rechercher quelles informations présentent des risques pour l’entreprise ou sa réputation (certains éléments de votre vie privée pourraient faire fuir certains prospects ou donner des éléments à vos concurrents que vous auriez préféré garder personnels. )

Sur les autres : Connaissez-vous bien vos concurrents ? Vos partenaires ? Regardez ce que le web dit d’eux.

Sur les tendances : Il existe de nombreux sites d’actualité sur le numérique, les réseaux sociaux, le web et ses trends. Ces sites peuvent notamment vous donner envie de tester de nouvelles applications ou réseaux sociaux pour mettre en avant votre structure, vos démarches ou vos événements.

10 – Mesurer l’efficacité de son action

source : Daniel Tenerife GFDL

Les CMS et outils de gestion des réseaux sociaux possèdent des outils de mesure statistiques qui vous accompagneront dans vos décisions. Pour contrôler l’efficacité de ses contenus et mesurer son influence, il convient de passer du temps à analyser ces données. 

Pour aller plus loin

source : IRAM PRO

Vous souhaitez acquérir ou approfondir vos connaissances et devenir un expert de la rédaction web ?

Venez découvrir la formation « WEB ÉDITORIAL : Apprendre à rédiger efficacement pour le web et les réseaux sociaux » par IRAM Pro le 18 Mai 2016 (limité à 10 places).

Infos et réservations : Anne-Cécile Coulet
anne.cecile.coulet@univ-st-etienne.fr
+33 (0)4 77 91 57 82